RDC : Des combats à 20 kilomètres au nord de Goma

14 novembre 2022 à 07h01 - 46 vues

Dimanche, l'armée de la RDC et les rebelles du M23 se sont affrontés à 20 km au nord de Goma à Mwaro, dans l'est du pays.

Le groupe rebelle a accusé l'armée congolaise de « bombardements barbares » dans des régions densément peuplées, tuant 15 civils, dont 2 enfants. Trois jours après les raids Sukhoi-25 et Mi-24, l'artillerie congolaise a pilonné les positions rebelles vendredi.

Deux avions transportant 100 soldats kenyans ont atterri samedi à Goma, ville du Nord-Kivu.Le lieutenant-colonel Obiero a déclaré que leur objectif était de "réaliser des opérations offensives" avec les militaires congolais et de désarmer les militants.Le parlement kenyan a approuvé le déploiement de 900 soldats dans le cadre d'une force est-africaine pour calmer l'est de la RDC, qui est attaqué par des groupes armés depuis près de trois décennies.

L'effusion de sang croissante du M23 a exacerbé les tensions entre la RDC et le Rwanda, que Kinshasa accuse de soutenir le conflit mais que Kigali dément.

Les troupes armées kenyanes sont arrivées samedi à Goma, en RDC, pour combattre le conflit armé dans le cadre de l'opération militaire de l'EAC (EAC).

Ce contingent kényan se déploiera à Rutshuru, au nord de Goma, où les FARDC affrontent depuis quelques mois les insurgés du Mouvement du 23 mars (M23).

"De bons amis aident dans les moments difficiles. Je voudrais vous remercier d'avoir visité notre pays au nom du président", a déclaré le chef d'état-major adjoint des FARDC, le général Chiko Chitambwe, lors de la cérémonie à l'aéroport.

Ce déploiement intervient au milieu de violents combats entre l'armée congolaise dans le nord de Goma et les rebelles du M23, une précédente insurrection tutsie qui a repris les hostilités en 2021.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article