"Attention : la fraude d'une psychiatre faussement qualifiée révèle les failles dans la vérification des médecins"

16 février 2023 à 06h07 - 957 vues

Récemment, une affaire a secoué le monde médical en Grande-Bretagne : une femme a travaillé en tant que psychiatre consultante pendant 22 ans avec de fausses qualifications avant d'être reconnue coupable de fraude. Zholia Alemi, âgée de 56 ans, a été condamnée à cinq ans de prison pour avoir falsifié le testament d'une patiente âgée de 87 ans dans le but d'hériter de son patrimoine de 1,3 million de livres sterling.

L'affaire a mis en évidence la nécessité de vérifier les qualifications des médecins, en particulier ceux qui ont été formés à l'étranger. Dans le cas d'Alemi, elle avait échoué à la première année de l'école de médecine en Nouvelle-Zélande en 1992, mais avait réussi à s'inscrire en tant que médecin auprès du General Medical Council (GMC) avec de fausses qualifications.

Le cas d'Alemi a suscité l'inquiétude de nombreux patients, qui ont du mal à savoir s'ils peuvent faire confiance aux médecins qui les soignent. En outre, il a mis en lumière les lacunes dans les procédures de vérification des qualifications des médecins.

Il est essentiel que les qualifications des médecins soient vérifiées de manière rigoureuse et transparente. Cela peut aider à éviter les cas de fraude tels que celui d'Alemi, qui a mis en danger la vie de nombreux patients pendant 22 ans.

Le GMC a lancé une enquête sur tous les médecins qui se sont enregistrés sous un régime qui permettait aux diplômés d'écoles de médecine de certains pays du Commonwealth de travailler au Royaume-Uni sans avoir à passer un examen. Cependant, il est important de souligner que la plupart des médecins qui viennent de l'étranger sont extrêmement compétents et apportent une contribution inestimable au système de santé.

Il est également important de souligner que les patients ont un rôle à jouer dans la vérification des qualifications des médecins. Ils peuvent demander à leur médecin de leur fournir des informations sur leur formation et leurs qualifications, et peuvent également consulter les registres du GMC pour vérifier si un médecin est enregistré et s'il a des qualifications appropriées.

En fin de compte, il est de la responsabilité de chacun d'entre nous de s'assurer que les qualifications des médecins sont vérifiées de manière rigoureuse. Cela garantira que les patients reçoivent les meilleurs soins possibles et que des cas de fraude tels que celui d'Alemi ne se reproduisent pas

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article