RDC Des manifestants anti-ONU à Beni ont été dispersés par des tirs de snipers.

02 août 2022 à 07h32 - 60 vues

Selon notre correspodant, la police et l'armée congolaises ont utilisé lundi des sommations à feu pour disperser des manifestants s'approchant d'une base de la mission des Nations unies dans l'est de la République démocratique du Congo (Monusco) au lendemain de l'assassinat de deux Congolais par des casques bleus.

A la demande des mouvements pro-démocratie, la police a utilisé des gaz lacrymogènes et des militaires ont tiré en l'air pour disperser deux colonnes de plusieurs dizaines de manifestants anti-Monusco dans la ville de Beni, selon le correspondant de l'AFP à Beni (Nord-Kivu, est).

Les forces de sécurité congolaises ont érigé des tentes et des périmètres de sécurité devant les installations de la Monusco à Beni. Les Casques bleus ont également renforcé les mesures de sécurité en utilisant des véhicules blindés et des chars de combat.

"Nous sommes face à une force qui dispose de tous les moyens militaires, logistiques et financiers pour mettre fin aux activités des groupes armés. Elle n'en fait pas usage par conséquence, nous demandons le départ de ces touristes", a déclaré Losuire Shabani, du mouvement pro-démocratie Lutte pour le changement (Lucha).

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article