Roi des Belges a Kin pour L’enterrement de Patrice Lumumba

08 juin 2021 à 07h08 - 176 vues

Le président congolais Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo se rendra prochainement à Bruxelles afin de participer, le 21 juin, à la cérémonie de récupération des « reliques » de l’éphémère premier Premier ministre et héros national Patrice Emery Lumumba, rapporte samedi la presse congolaise, citant le porte-parole du gouvernement, qui a aussi fait état de la présence du roi Philippe à Kinshasa le 30 juin. Cette date (du 21 juin, ndlr) est convenue entre le gouvernement de la République démocratique du Congo (RDC), la famille de M. Lumumba et le Royaume de Belgique après avoir arrêté un programme consensuel, a précisé le ministre congolais de la Communication et des Médias, Patrick Muyaya Katembwe, dans son compte-rendu de la réunion du Conseil des ministres tenu vendredi par visioconférence.

vous accompagne dans votre voyage.gif (521 KB)

« Il est prévu, à cet effet, à Bruxelles le 21 juin prochain la cérémonie de récupération des reliques par le président de la République. Ensuite, une tournée avec ces reliques se déroulera à travers les villes de Lumumba-ville (dans la province de Sankuru, centre de la RDC), Kisangani (nord-est) et Shilatembo (Haut-Katanga, dans le sud-est où M. Lumumba a été assassiné en janvier 1961, quelques mois après l’indépendance de l’ex-Congo belge) », a ajouté M. Muyaya.

Il relayait la communication émanant de M. Tshisekedi que le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge a faite aux membres du gouvernement.

LIRE AUSSI : Le gouvernement Ilukamba doit expliquer son patrimoine

« L’enterrement est prévu à la place Échangeur à Kinshasa (où se trouve une statue de M. Lumumba, ndlr) en présence du Roi des Belges », précise le compte-rendu publié notamment par l’agence congolaise de presse (ACP, officielle) reçue samedi à Bruxelles.

La Belgique s’est engagée à permettre le rapatriement des « reliques » – il ne reste qu’une dent – de M. Lumumba, assassiné le 17 janvier 1961, dans des circonstances restées obscures mais en présence d’officiels belges.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article