Covid: quels sont les risques encourus par les femmes enceintes

10 septembre 2021 à 08h09 - 131 vues

Si l'infection grave par le COVID-19 est rare, elle est plus probable dans les derniers stades de la grossesse

A l'heure où les médecins et les scientifiques recommandent la nécessité de se faire vacciner contre le Corona virus pour prévenir l'apparition de l'épidémie, certains s'abstiennent de se faire vacciner en raison de plusieurs allégations qui viennent de l'extérieur des milieux scientifiques et médicaux.

Les données montrent que tout un secteur de femmes enceintes en Grande-Bretagne n'a pas été vacciné, ce contre quoi les autorités médicales mettent en garde.

La sage-femme en chef d'Angleterre a réitéré son appel aux femmes enceintes pour qu'elles se fassent vacciner le plus rapidement possible.

les femmes enceintes.png (954 KB)

Les estimations fondées sur les dossiers des médecins et les données de l'autorité britannique de la santé publique montrent que des centaines de milliers de personnes n'ont pas été vaccinées, le nombre de femmes enceintes infectées par le virus augmentant dans les hôpitaux.

D'autres données montrent que la souche delta du virus augmente les risques de maladie grave.

Au cours des trois derniers mois, 171 femmes enceintes atteintes du COVID ont dû être hospitalisées, et aucune d'entre elles n'a reçu les deux doses du vaccin

Dans une lettre adressée aux sages-femmes, aux obstétriciens et aux médecins, la sage-femme en chef d'Angleterre, Jacqueline Dunkley-Bennett, déclare qu'il incombe à tous les professionnels de la santé d'"encourager de manière proactive" les femmes enceintes à se faire vacciner. Elle recommande de donner des conseils à ce sujet à chaque occasion.

"Les vaccins sauvent des vies, et ceci est un autre rappel fort qu'une dose du vaccin COVID-19 peut vous garder, vous, votre bébé et vos proches en sécurité et loin de l'hôpital", a déclaré Mme Dunkley-Bennett aux femmes enceintes.

Depuis la mi-avril 2021, les femmes enceintes se voient proposer l'un des deux vaccins Pfizer ou Moderna contre le coronavirus, avec la recommandation de recevoir la deuxième dose du vaccin huit semaines après avoir reçu la première.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article